samedi 20 mai 2017

Trois semaines après...

De retour de mon périple sicilien - le printemps méditerranéen dans sa splendeur, je n'ai pas le coeur de reprendre le travail au jardin... Trop de dégâts encore visibles : la vigne, les érables japonais, la glycine : que du brun triste et pendouillant... Les rosiers, les hydrangeas ont les pointes brûlées, même s'ils repartent en dessous. Bref, ça me serre le coeur! Ajoutez la pluie...

Le fouillis, partout, les tulipes défleuries, les aulx et les silènes couchés, l'égopode qui en a bien profité...


Mais deux jours de soleil et quelques glorieuses ont bien voulu fleurir, pour se faire doucher méchamment quelques heures après...

Clématite Miss Bateman
Un pavot bien audacieux... mais c'est sa nature de résister, puisque je les ai semés il y a plus de vingt ans maintenant, et qu'ils sont toujours là, malgré les nombreux remaniements du massif!


Et mon iris jaune souffre, toujours présent lui aussi, même si je ne pourrai compter sur une troupe aussi nombreuse que d'habitude...


La toute nouvelle Ancolie White Barlow a bien voulu faire quelques fleurons très faibles  - mais j'aime sa grâce!


Et enfin, les toutes dernières tulipes, la Tulipe Artist dont la couleur changeante se marie bien aux tons violets de l'ail.


Je dois me contenter de peu, direz-vous! C'est vrai, j'essaie de me consoler... mais pour ne pas finir sur une note trop pessimiste, j'ajoute la floraison de la Clématite X Empress TM, si grande l'année passée, bien plus petite, mais plus fournie cette année.


D'écrire cet article m'a redonné courage, et j'irai après-midi, entre deux averses, redresser ce qui peut l'être encore...


vendredi 28 avril 2017

Avant le départ ou dernière avanie

Ce matin, au réveil


Et ça continue de tomber...


Le salon d'hiver


J'ai photographié derrière les vitres... pas le courage de sortir la pelle...
D'ailleurs, même Seita pense que c'est un temps impossible!



Les bagages sont presque bouclés, la maison est prête - départ demain à l'aube, si les trains et les avions sont dégagés!

jeudi 27 avril 2017

Quelques satisfactions

Je ne sors plus tant que ça au jardin: il pleut depuis trois jours, sans discontinuer. Le spectacle n'est pas celui que je préfère, le jardin est tout rabougri, même si cette pluie est plutôt bienfaitrice...J'avais pourtant fait quelques photos de ce qui a bien supporté les dernières avanies du climat...

Le Lonicera tatarica est toujours aussi charmant, après la taille sévère de juin 2016. Il a fort bien passé le cap du froid. C'est quand il est en bouton, dans toute sa fraîcheur que je le préfère, trouvant la fleur un peu ébouriffée. Quand il est à son apogée, la couleur est plus dispersée, moins présente.


Les petits phlox mousse sont aussi charmants que d'habitude, aucun n'a grillé et ils mettent de la couleur un peu partout.


Les tulipes ont bien été freinées par cet épisode et je ne les verrai pas toutes fleurir avant mon départ. Cette petite nouvelle, Ronaldo, a bénéficié de la chaleur de la bordure de pierre... J'aime le côté pruiné du calice sombre.


Comme j'en avais l'intention, j'ai réintroduit au jardin quelques Echelles du Ciel dont j'avais admiré la floraison chez plusieurs d'entre vous. J'en avais autrefois beaucoup qui se resemaient - des blancs, des bleus, simples et bon enfant. Voici un hybride plus sophistiqué dont la fleur plus grande est bien plus spectaculaire : Polemonium Bressingham Purple.


Je laisse tout ce petit monde en chantier derrière moi - je vais prendre le soleil sicilien pendant trois semaines! A mon retour, les bourgeons arrière des arbres et des buissons se seront développés et les nouvelles feuilles donneront un deuxième printemps au jardin - du moins je l'espère!
A bientôt, avec de meilleures nouvelles!